Une rentrée difficile à Roche-à-Bateau

Dernière mise à jour : 6 sept. 2021


Plus encore que les années précédentes, celle-ci sera particulière pour des centaines d'écoliers de la Région de la Côte sud d'Haiti, durement frappée par le séisme du 14 août 2021.

En effet, encore à genoux suite aux dégâts infligés par l'Ouragan Matthew en octobre 2016, la région vient à nouveau de faire les frais des caprices de dame nature, peu indulgente avec les habitants du coin.


Dans la commune de Roche-à-Bateau, le bilan du séisme se décline ainsi : 1 mort, 2 disparus, 754 blessés, 350 maisons détruites. Sur une population de 20 329 habitants selon des données de 2020, 982 maisons sont endommagées tandis que 1335 familles sont sinistrées.


Le gouvernement a décrété un retour en classe décalé d'une semaine dans les régions affectées par rapport au reste du pays, soit le 4 octobre prochain. Cependant, une bonne partie des personnes sinistrées ont encore de la difficulté à se loger convenablement. D'ailleurs, l'école nationale abrite actuellement plusieurs familles sinistrées qui ont perdu leurs maisons.


Les aides dans la région sont sporadiques, voire rares. Les risques d'épidémie et d'éboulement restent très présents dus à la faiblesse voire même l'absence d'infrastructures.

Le dispensaire de la commune est sévèrement endommagé tandis que 8 écoles sont durement affectées rendant littéralement impossible un retour en classe dans un délai aussi court.

Image UNICEF

Alors que les ressortissants de la commune des 4 coins du monde se mobilisent pour aider les frères et sœurs roche-à-batelais affectés dans l'urgence, nous pensons principalement aux êtres fragiles que sont les enfants, exposés aux aléas de la nature et à toutes sortes d'autres prédateurs humains.

Un effort concerté et collectif est nécessaire pour aider autrement. Faire le pari de l'éducation plutôt que des gestes éphémères. Penser l'avenir différemment afin que l'on soit mieux préparé pour faire face aux catastrophes similaires.

Faites un geste qui résonne, parrainez-un enfant.


 



12 vues0 commentaire